bannier

Quels sont les cas de refus de la complémentaire santé obligatoire de mon entreprise ?

Depuis 2016, les entreprises du secteur privé, institutions financières, fondations, associations, ou encore entreprises de la construction, de l’immobilier ou du commerce, ont l’obligation de proposer un contrat d’assurance de groupe à leurs salariés et de prendre en charge au moins la moitié des cotisations. Ce principe a pour objectif de renforcer la couverture sociale des salariés français et d’encourager le recours aux complémentaires santé. La souscription à une complémentaire groupe est obligatoire pour tous les salariés du privé. Cependant, les garanties proposées par la complémentaire de l’entreprise peuvent parfois se révéler désavantageuses pour certains salariés et pas du tout adaptées en termes de budget, de prise en charge/couverture et de prévoyance. Si tel est votre cas, il vous est tout à fait possible de refuser de souscrire à cette complémentaire d’entreprise obligatoire. Vous pourrez alors sélectionner auprès de la compagnie d’assurances de votre choix, SPVIE Assurances, une couverture santé et un contrat de prévoyance conformes à vos besoins, car plus adaptés à votre situation. En vous adressant à SPVIE Assurances, vous bénéficierez des conseils et de l’accompagnement de nos équipes dans le choix de vos garanties, afin d’obtenir une assurance complémentaire personnalisée à un tarif plus attractif.
4 février 2021

La dispense de mutuelle obligatoire requiert une demande écrite

L’employeur se voit dans l’obligation de mettre en place un acte fondateur – comme un accord, une Décision unilatérale de l’employeur ou un referendum – afin de pouvoir établir une complémentaire santé obligatoire d’entreprise. Depuis le 1er janvier 2016, les cas de dispense de droit sont expressément prévus par la loi et à ce titre, sont applicables de plein droit même en l’absence de mentions dans l’acte instituant le régime. Si l’employeur prévoit d’autres cas de dispenses, ceux-ci devront figurer dans l’acte fondateur.

Si le salarié veut obtenir une dispense, il devra suivre trois étapes. D’abord, il lui faudra motiver sa demande. Puis, il devra Indiquer la dénomination de l’assureur auprès duquel il est couvert par ailleurs. Enfin, il précisera le cas échéant la fin de son contrat individuel.

L’éventuelle demande de refus de complémentaire santé obligatoire doit être rédigée. L’employeur doit être en mesure de produire ce justificatif sur demande s’il veut protéger sa responsabilité.

Les différents motifs de refus de mutuelle d’entreprise à connaître

Il existe 5 situations donnant le droit aux salariés de demander la dispense de complémentaire santé professionnelle.

L’ancienneté de l’employé

Cela concerne tous les salariés dont le contrat de travail existait en amont de la date où l’employeur a adopté la mutuelle de groupe dès lors que deux postulats sont respectés : 
•    La mutuelle d’entreprise a été établie par une décision unilatérale de l’employeur 
•    Une partie des cotisations sont prises en charge par le salarié 

Affiliation à une autre mutuelle

Plusieurs cas sont possibles : 
•    En tant que salarié, vous êtes titulaire d’une mutuelle individuelle optionnelle : vous n’êtes pas contraint à la résilier au moment de l’instauration du dispositif. Vous pouvez demander une dispense qui courra jusqu’à la date de fin de contrat. Lorsque la date sera dépassée, vous devrez mettre un terme au contrat et accepter la complémentaire professionnelle de la société. 
•    L’employé a différents emplois : ses entreprises lui offrent chacune une mutuelle obligatoire. Dans ce cas, vous avez le choix de garder la plus avantageuse d’entre elles. Vous aurez seulement à demander une dispense à votre employeur ainsi qu’une attestation de l’assurance santé que vous aurez gardée. Tous les ans, vous pourrez également remettre un document faisant acte du non-changement de votre situation. 
•    Le salarié bénéficie en amont du la complémentaire santé obligatoire de son époux : dans ce cas, vous ne pouvez demander une dispense que si la mutuelle de votre conjoint a un caractère obligatoire pour la totalité de la famille. De fait, quelques assurances ont pour habitude de négocier avec les entreprises ce type de dispositif dans le but d’obtenir un grand nombre d’affiliation et de proposer en contrepartie des offres plus intéressantes. 

CDD

Si vous êtes en CDD, vous avez accès à deux régimes de dispense. Le premier est instauré en vertu d’une disposition de l’acte fondateur. Le second s’adresse aux salariés en CDD ou contrat de mission dont la durée de la couverture collective est inférieure à 3 mois. Une petite condition à cela s’impose : Vous devrez justifier d’une couverture frais de santé qui prend en compte le cahier des charges du contrat responsable. Cette couverture dont vous devez justifier peut être issue de votre assurance individuelle ou du bénéfice d’une couverture obligatoire et collective en tant qu’ayant droit.

Alternance ou temps partiel

Les apprentis et les salariés à temps partiel ont la possibilité de demander d’être dispensé d’une complémentaire santé obligatoire lorsque le montant des cotisations à leur charge représente 10% ou plus de leur salaire net. Cette dispense doit cependant être prévue par l’acte fondateur !

Les bénéficiaires de la Complémentaire santé solidaire

Enfin, en ce qui concerne les salariés bénéficiant de la Complémentaire santé solidaire, ces derniers peuvent se voir dispensés de la complémentaire santé obligatoire, s’ils présentent une attestation de l’administration. Chaque année, ils devront justifier de leur situation. L’employeur devra procéder à leur affiliation en cours d’année si les droits du salarié cessent.

POUR PLUS D’ACTUALITES…

Des réseaux pour ma santé : entre Carte Blanche, Itelis et Santéclair
Nés dans les années 1990, les réseaux de soins partenaires sont un ensemble de professionnels de santé qui accompagnent les bénéficiaires et collaborent avec des acteurs de l’assurance. Pour la plupart, les regroupements concernent essentiellement des spécialités médicales dont les dépassements d’honoraires sont élevés et les prises en charge de l’Assurance Maladie sont réduites. De ce fait, les opticiens, les dentistes et les audioprothésistes font partie de la majorité de ces professionnels. Pour aller plus loin, nous allons nous concentrer sur 3 principaux réseaux du marché, à savoir Carte Blanche Partenaires, Itelis et Santéclair. Il en existe évidemment d’autres comme Kalixia, Sévéane ou bien Terciane.
Retrouver le sommeil pour mieux faire face !
Interview du Dr Rey, président de l’Institut national du sommeil et de la vigilance, et organisateur de la Journée nationale du sommeil du 19 mars L’enquête CoviPrev de Santé publique France a montré que les troubles du sommeil ont explosé durant le premier confinement et que plus de 65 % de Français en souffrent encore aujourd’hui, avec de nombreuses répercussions sur leur santé mentale. Le point avec le docteur Rey, président de l’INSV (Institut national du sommeil et de la vigilance), qui a mené une grande étude sur le sommeil des Français.
Résilier son assurance, c'est facile !
Quand peut-on résilier un contrat d’assurance ? Sommes-nous obligés d’attendre la fin du contrat ? SPVIE vous éclaire sur la résiliation d’assurance.
Index égalité Femme/Homme
Depuis la « loi Avenir professionnel » du 5 septembre 2018, les entreprises de plus de 50 salariés sont évaluées sur l’égalité Femme/Homme, en fonction d’un index formalisé par une note sur 100. Découvrez la note de SPVIE Assurances!
Paroles de courtier : L&A Life et SPVIE Assurances, la confiance au cœur du partenariat
SPVIE Assurances, 4e courtier grossiste français, dispose d’un réseau de près de 1 500 courtiers répartis sur toute la France. Le groupe SPVIE Assurances a fait le choix aujourd’hui d’être présenté par ceux qui le connaissent le mieux, les courtiers, ses partenaires au quotidien sur le terrain ! Ces professionnels expérimentés ont à leur catalogue l’offre complémentaire santé la plus étoffée du marché. Ils évoluent en toute autonomie grâce à des outils de gestion innovants et un accompagnement de proximité.
Quels sont les cas de refus de la complémentaire santé obligatoire de mon entreprise ?
Depuis 2016, les entreprises du secteur privé, institutions financières, fondations, associations, ou encore entreprises de la construction, de l’immobilier ou du commerce, ont l’obligation de proposer un contrat d’assurance de groupe à leurs salariés et de prendre en charge au moins la moitié des cotisations. Ce principe a pour objectif de renforcer la couverture sociale des salariés français et d’encourager le recours aux complémentaires santé. La souscription à une complémentaire groupe est obligatoire pour tous les salariés du privé. Cependant, les garanties proposées par la complémentaire de l’entreprise peuvent parfois se révéler désavantageuses pour certains salariés et pas du tout adaptées en termes de budget, de prise en charge/couverture et de prévoyance. Si tel est votre cas, il vous est tout à fait possible de refuser de souscrire à cette complémentaire d’entreprise obligatoire. Vous pourrez alors sélectionner auprès de la compagnie d’assurances de votre choix, SPVIE Assurances, une couverture santé et un contrat de prévoyance conformes à vos besoins, car plus adaptés à votre situation. En vous adressant à SPVIE Assurances, vous bénéficierez des conseils et de l’accompagnement de nos équipes dans le choix de vos garanties, afin d’obtenir une assurance complémentaire personnalisée à un tarif plus attractif.
La résiliation infra-annuelle des assurances santé : mode d’emploi
Plus de liberté et plus de choix pour vos contrats d’assurance complémentaire santé ! Depuis le 1er décembre 2020, les assurés dont le contrat a été souscrit il y a plus d’un an peuvent le résilier à tout moment… et donc choisir une autre assurance plus adaptée à leurs besoins, plus compétitive, moins chère. Quels contrats sont concernés, comment faut-il s’y prendre… ? Pour sécuriser la résiliation de votre contrat d’assurance obligatoire et vous apporter les réponses dont vous avez besoin avant de vous lancer, on fait le point sur la résiliation infra-annuelle !