habitation
dégât
sinistre

Quelles sont les démarches à suivre en cas de dégât des eaux ?

Un dégât des eaux peut être très onéreux ! C’est pourquoi la garantie du même nom est un élément indispensable de l’assurance habitation ! SPVIE Assurances vous aide à y voir plus clair.  

Dans l’immédiat : comment bien réagir à la survenance du sinistre ?

Vous devez limiter les dégâts ! Pour ce faire, il est primordial que vous interveniez le plus rapidement possible à la suite du constat du dégât des eaux.

  1. Commencez par arrêter la cause du dégât des eaux : fermez le robinet d’alimentation de la machine à laver qui fuit, et coupez l’eau dans votre logement, si besoin.
  2. Si votre logement est inondé, veillez à couper l’électricité.
  3. Si le sinistre a eu lieu chez vous : contactez l’ensemble de vos voisins impliqués. Il vous faudra remplir avec chacun d’eux un constat amiable de dégâts des eaux.
  4. Si le dégât des eaux provient du logement d’un voisin : prévenez le voisin en question.
  5. Si c’est la copropriété qui est à l’origine de ce sinistre – parties communes de l’immeuble -, prévenez le gardien de l’immeuble ou le syndic.
  6. Ensuite, vous devrez faire appel à votre compagnie d’assurance habitation.

 

Sous 5 jours maximum, prévenez votre assureur pour déclarer votre dégât des eaux !

Si votre contrat d’assurance habitation inclut une garantie dégât des eaux, vous devez contacter votre assureur qui vous fera part de la marche à suivre en fonction de ses propres modalités et vous fera compléter un formulaire de constat de dégât des eaux.

De façon générale, il vous faudra :

  1. Compléter le constat de dégât des eaux avec le voisin concerné – victime ou responsable – ou le syndicat de copropriété si le dégât des eaux a eu lieu dans les parties communes.
  2. Envoyer ce constat avec déclaration de sinistre sous 5 jours ouvrés suivant le sinistre à votre assureur afin d’être indemnisé.
  3. Adresser ce constat à l’assurance de la partie adverse, au syndic de l’immeuble et au propriétaire, s’il s’agit d’un dégât des eaux en tant que locataire.

Voici quelques conseils pour faciliter le travail de l’assureur et établir un constat de façon efficace :

  1. Séchez vos affaires ! Afin d’évaluer correctement les dommages, il est primordial d’attendre que les biens endommagés aient séché.
  2. Ne vous séparez pas de ces derniers : conservez-les !

 

  1. Il ne faut pas nettoyer, ranger, réparer. De fait, lors de sa visite, l’expert aura besoin de toutes les traces du sinistre afin d’estimer le montant des dégâts.
  2. Rassemblez les documents qui vous permettent de désigner les biens endommagés par le sinistre comme des factures, des garanties et des photographies par exemple. De fait, il est très important de photographier la totalité des dégâts afin de confronter la réalité à l’expertise en cas de désaccord.
  3. N’établissez pas de devis de réparation. Votre conseiller instaurera avec vous au moment de votre déclaration la solution d’indemnisation qui s’adapte le mieux à votre situation.

 

Que vous confère votre garantie dégâts des eaux ?

La plupart du temps, la garantie dégâts des eaux de votre contrat d’assurance habitation vous couvre pour :

  1. Les dommages subis par un tiers ou par vous-même si le sinistre est un débordement – sanitaires, baignoires, etc -, que vous soyez responsable ou non. Vérifiez néanmoins l’étendue des garanties et les exclusions qui sont généralement nombreuses.
  2. Les dommages causés à vos meubles ou un objet situé dans votre logement.

Vous recevrez une indemnité supplémentaire si votre logement est déclaré inhabitable.

Cependant, les excursions de la garantie dégâts des eaux sont nombreuses. Il est donc important que vous lisiez votre contrat avec attention pour les connaître.

 

Vous saurez donc comment réagir à un dégât des eaux et quelles démarches suivre pour assurer vos biens !