courtier
Partenaire

Paroles de courtier : Coover, courtier et comparateur

SPVIE Assurances, 4ème courtier grossiste en France, dispose d’un réseau de près de 1 500 courtiers répartis sur toute la France, le groupe a fait le choix aujourd’hui d’être présenté par ceux qui le connaissent le mieux : ses partenaires au quotidien sur le terrain : les courtiers !

Entretien avec Pierre Fruchard, Co-fondateur du cabinet Coover qui souhaite transformer le monde de l’assurance professionnelle en le rendant simple pour toutes les entreprises !

Coover Logo

1) Quels sont les points clés de votre parcours et que représente l'entrepreneuriat pour vous ?


Après mes études de droit et de finance, j’ai travaillé pendant 8 ans dans une banque française aux Etats-Unis et au Mexique. A mon retour en France, j’ai réalisé le dynamisme de l’écosystème entrepreneurial et je me suis dit “Pourquoi pas moi ?” Dans mes proches et ma famille il y a également de nombreuses personnes qui ont créé leur société et qui m’ont incité à faire de même.


2) Comment est né Coover, comment l’idée est-elle venue?


J’ai réalisé lors de mes années chez un bancassureur le peu d’attention prêté aux indépendants et aux TPE, il n’y en a que pour les “grands comptes”. L’assurance est souvent vécue par les professionnels comme opaque et l’expérience client est très loin d’être satisfaisante. Je me suis donc dit qu’il y avait mieux à faire et c’est ainsi que je me suis lancé.


3) Pourquoi avoir fait le choix de mêler courtage et comparatif pour vos clients ?


Notre conviction est que l’expérience chez les comparateurs traditionnels est très frustrante : les coordonnées sont souvent revendues à de multiples interlocuteurs qui payent le lead et donc ne veulent pas le lâcher tant qu’il n’a pas signé. En se positionnant comme un courtier comparateur nous offrons à nos clients la possibilité d’obtenir les meilleurs tarifs et d’avoir un seul interlocuteur qui n’aura pas intérêt à vendre un contrat plutôt qu’un autre et qui pourra donc apporter un conseil indépendant.


4) Quelle est votre vision de l’évolution du secteur de l’assurance professionnelle ?


Selon nous les clients seront toujours plus exigeants quant à leur expérience utilisateur lors de la souscription et pour la gestion de leurs contrats. De plus, notre mission en tant que courtier doit être de mettre à disposition des outils pour améliorer la transparence et la compréhension de l’assurance professionnelle. Enfin selon nous, les acteurs qui tireront leur épingle du jeu seront ceux qui arriveront à garder un lien avec leurs assurés malgré la digitalisation de leur approche. C’est ce que nous essayons de faire chaque jour avec Coover.


5) En tant que startup mais aussi en tant que courtier, que recherchez-vous chez un partenaire ?


Nous recherchons des partenaires digitaux et innovants qui nous mettent à disposition des solutions permettant de tarifer, souscrire et gérer les polices d’assurance en ligne. De plus, nous étudions la qualité du service rendu avant de nouer un partenariat car nous voulons que l’expérience de nos clients soit la meilleure possible. Ce sont ces qualités que nous avons trouvées chez SPVIE.


6) Quelles sont les 3 principales difficultés rencontrées dans votre vie d’entrepreneur au sein de COOVER ?


Les trois principales difficultées rencontrées ont été les suivantes :


1. L’environnement très concurrentiel : nous devons rivaliser contre les banques, assureurs, néo-courtiers, courtiers traditionnels, agents généraux etc..


2. Notre choix de ne pas faire de levée de fonds qui nous contraint à une rigueur budgétaire et qui nous a forcé à beaucoup de choses nous-même. Mais c’est comme ça que l’on apprend le plus.


3. La compréhension de tous les produits d’assurances : en tant que courtier généraliste nous avons dû nous former nous mêmes sur les assurances collectives, l’assurance chômage du dirigeant, l'assurance décennale etc..


7) Quels sont les moyens que vous mettez en oeuvre pour vous faire connaître ?


Nous avons mis en place des partenariats avec des acteurs de notre écosystème : des experts-comptables en ligne, des legaltech, des sites d’information juridique etc. De plus, nous avons rédigé des articles que nous avons posté sur coover.fr pour aider nos internautes à comprendre comment fonctionne l’assurance professionnelle et pour nous faire connaître. Enfin nos clients sont nos prescripteurs et nous recommandent auprès de leur réseau. Ce canal est bien plus important que nous l’avions imaginé.


8) Quels sont selon vous les 3 facteurs clés pour la réussite de COOVER ?


Je pense que les 3 facteurs clés de succès de Coover sont les suivants :


● La transparence pour les clients qui valorisent énormément le conseil indépendant et de qualité qu’ils reçoivent de nos experts ;
● Le screening complet que nous avons fait du marché pour pouvoir proposer toujours la meilleure offre et pour toutes les activités ;
● L’expérience utilisateur du parcours de souscription.


9) Quels sont vos défis pour le futur et comment voyez-vous évoluer COOVER ?


Notre défi pour le futur va notamment être de continuer à innover et de pouvoir digitaliser totalement l’ensemble des assurances professionnelles. Nous avons commencé sur la RC Pro et la prévoyance notamment et voulons élargir aux assurances collectives. Notre ambition est de devenir la plateforme de référence qui permette à tous les indépendants / PME de centraliser leurs assurances professionnelles. Nous sommes impatients que des grossistes nous permettent de digitaliser l’assurance collective. Nous rêvons d’un Alan bis ouvert aux courtiers.


10) Quels conseils pourriez-vous donner aux personnes qui souhaitent se lancer dans l’aventure startup ?


Il y a beaucoup de littérature sur le sujet mais j’ai quand même trois conseils :


1. Résister à la tentation de s'éparpiller et définir rapidement une road map claire ;
2. Ne pas oublier que le succès ne se mesure pas au montant de la levée de fonds réalisée, si c’est possible de faire sans c’est mieux ;
3. Mettre son énergie pour trouver la bonne équipe. J’ai eu la chance de m’associer avec Romain qui a une vraie vision et qui excelle dans tout ce qu’il touche.. c’est un gros atout.