Santé
Transformation digitale

E-santé & contrats d’assurance : focus

La transformation digitale de notre société bouleverse les habitudes de vie et les besoins de tout un chacun, conduisant les organismes d’assurance à revoir leurs modèles de distribution ainsi que leurs offres de manière plus générale.

Avec la e-santé, l’étendue des garanties et le montant des primes d’assurance tendent à s’adapter à chaque profil de client.

Outre le fait que l’introduction de services de e-santé est une manière de se distinguer sur le marché compétitif des complémentaires santé, ceux-ci pourraient également être un outil de fidélisation ludique d’une clientèle de plus en plus connectée.

Avec la e-santé, l’étendue des garanties et le montant des primes d’assurance tendent à s’adapter à chaque profil de client.

À ce titre, afin d’évaluer plus précisément le risque et de proposer une offre et un suivi personnalisé, au-delà du formulaire de déclaration de risque, la collecte des données à des fins de modélisations prédictives des risques aura pour conséquence de modifier profondément l’étendue des questions traditionnellement soumises par le professionnel de l’assurance au futur adhérent ou souscripteur en y intégrant des données ne portant pas directement sur la santé (bien-être, habitudes alimentaires, lieux de vacances etc…).

La e-santé encourage aussi le développement de stratégies commerciales annexes. Certains assureurs proposent en effet des bons de réduction auprès de grandes marques de distribution en contrepartie du suivi des indications données par l’objet connecté associé à l’offre.

Au-delà du constat selon lequel les services de e-santé procèdent d’une intrusion certaine dans la vie privée des assurés, cela invite à s’interroger sur la protection des données personnelles, notamment des données sensibles qui pourraient être transférées à des partenaires commerciaux à des fins promotionnelles.